تـــــانــوية طــــارق بــن زيـــاد التــــــأهــيــليــة

أهلا وسهلا بك زائرنا الكريم, أنت لم تقم بتسجيل الدخول بعد! يشرفنا أن تقوم بالدخول أو التسجيل إذا رغبت بالمشاركة في المنتدى

أنت الزائر رقم


    La ballade du point virgule.

    شاطر
    avatar
    المدير
    Admin
    Admin

    تاريخ التسجيل : 21/09/2009

    La ballade du point virgule.

    مُساهمة من طرف المدير في الجمعة أبريل 16, 2010 12:33 am



    La ballade du point virgule.

    O funeste sort, qu’as-tu fait, pauvre ami,

    Contre les écrivains, pour sombrer dans l’oubli ?

    Faut-il que soit passé le temps de tout’ nuance

    Pour que soit enterré celui qui fut, en France,

    Le flambeau de Corneille et de La Boëtie,

    De Ronsard, de Boileau, et tant d’autres ici ?



    A toi je veux tresser les lauriers de la gloire,

    De ta disparition, fai-re toute une histoire,

    Afin que dans les siècles, à jamais on célèbre

    Celui qui fut occis par une main funèbre.



    Générant la rupture sur qui l’on s’interroge,

    Son couple élégant apporte et s’arroge

    Le désir de poursuite que, trop frêle, on obère,

    Pas pour continuer, seulement pour se distraire.



    Ne nous enfermons pas, de grâce, derrière une porte !

    Qu’adviendra-t-il de nous, justifiant de la sorte

    Ceux qui, fruits de l’hymen de l’Ève hypothétique,

    Unie à Jupiter, tirent une gloire chimérique,

    Et traitent de moins que rien et de menu fretin

    Tous ceux dont l’existence n’est pas leur gagne-pain.

    D’un être abandonné, ne scellons point le sort,

    Vous verrez assez tôt comme ce vieillard en sort,

    Loin d’être pour vous d’une gêne outrancière,

    Surgissant du néant, comme on sort de la bière,

    Il pointera son nez, exigence absolue,

    A l’instant où, distraite, vous ne l’attendrez plus



    Ne heurtons pas de front, nouvelle hérésie,

    Camouflet inutile à tous ceux qui le prient

    Ceux qui, en ses vertus, ont une foi absolue.

    Ce cri du cœur pour lui, je pousse vers les nues.



    Amis de l’Atelier, je vous demande ainsi

    De garder en réserve, lui qui a tant servi,

    Celui qui, du possible maintient le champ ouvert,

    Un rien, un petit signe typo supplémentaire…



    Cloddy, le 8/05/2006 (;-))

    (certains passages du poème reprennent des éléments de la discussion, dont il se veut un pastiche...)
    ©️ Claude Danis


    _________________
    اللهم لك اسلمت وبك آمنت وعليك
    توكلت واليك انبت وبك خاصمت
    اللهم اني اعوذ بعزتك لا اله الا انت الحي الذي لا يموت

      الوقت/التاريخ الآن هو الخميس نوفمبر 23, 2017 1:19 am